Menu

PK FR

"From wishing" Live

ENGLISH LANGUAGE VERSION

“Addictif… un des joyaux de la folk anglaise”

-Rolling Stone

“…l’un des albums les plus radieux du moment, à mi-chemin entre Steely Dan and George Harrison. A ne pas manquer !”

-L’Echo Républicain

“Enchanteur… dès les premiers accords de guitare acoustique, sur lesquelles se pose la magnifique voix de Barton Hartshorn, on baigne dans l’ambiance pop folk de la côte ouest.”

-Culture Box – France Télévision

“…des mélodies soyeuses, accrocheuses et une voix alliant élégance et énergie… Des morceaux réellement addictifs.” ✪ ✪ ✪ ✪

-Rock & Folk


3 configurations possibles sur scène :

            • SOLO (guitare acoutique & électrique)
            • TRIO ( + basse + batterie)
            • QUINTET (+ guitare électrique + clavier)

 


Que ce soit en travaillant sur un album avec le légendaire producteur Ken Scott ou en partageant la scène aux quatre coins du monde avec des artistes célèbres – tels que Angus Stone ou Gossling -, Barton a toujours gardé une voix et un son reconnaissables qui ont évolués tout au long de sa carrière solo.
Un univers pop-folk, inspiré par la musique de la côte ouest américaine des années 70, mais assimilée et retranscrite par un artiste anglais, et c’est bien ce qui en fait toute la valeur et l’originalité. Imaginez Lloyd Cole accompagné par Steely Dan, McCartney leader de The Eagles…


“Quand l’idée m’est venue, j’étais à l’autre bout du monde, en Australie, à cent lieux du village anglais de mon enfance, Barton Hartshorn. Barton Hartshorn. C’était si évident que je n’y avais jamais songé ! L’éloignement a cette vertu, nous révéler des choses que nous savons déjà.

Durant un an, j’avais été batteur pour des groupes australiens (Angus Stone, Gossling), et derrière les fourneaux de plusieurs restaurants bruyants de Melbourne. Dès que les chefs étaient occupés à crier sur d’autres, j’en profitais pour griffonner des paroles de chansons.

Un jour, à l’aube, je pris le bus pour me rendre à un festival au milieu de nulle part. Je ne vis aucun groupe ce jour-là. Tandis que je m’escrimais depuis des heures à mijoter un Souvlaki d’agneau, la musique me parvenait jusqu’en cuisine comme une provocation, un appel, une injonction à suivre ma vocation de musicien. Ma place était ailleurs, sur une toute autre scène.

Plus tard, cette nuit-là, je suis revenu en ville en quête d’un endroit tranquille pour écrire. J’ai déniché un bar à noodles, puis un café minuscule dans un passage couvert, des endroits propices à la création, aux réminiscences, à un retour aux origines, car rien ne pousse sans racines. Si je ne pouvais encore visualiser la forme que cela allait prendre, je voyais cependant une direction se dessiner. Certains titres de mes chansons l’expriment clairement : “Everything is better than before”, “Looking back for the best”. J’étais en train d’écrire un nouveau départ, de vivre la naissance d’un tout nouveau moi-même.”

-Barton Hartshorn


CONTACT: bartonhartshorn@suxeed-music.com